Enrichissement du sol avec la culture de couverture

culture de couverture
Jardin extérieur
Vus: 127Vus: 128
Temps de lecture:3 Minute, 14 Second

La culture de couverture est une pratique que nous associons souvent à une agriculture à plus grande échelle, mais elle offre les mêmes avantages dans nos potagers.

Une culture de couverture est une culture utilisée pour la protection et l’enrichissement du sol plutôt que pour la récolte. 

Cette méthode à largement été utilisé dans l’agriculture moderne jusqu’à la Seconde Guerre mondiale, lorsque l’avènement des engrais synthétiques a pratiquement éliminé leur utilisation.

Ces dernières années, cette pratique ancestrale a connu un regain alors que les agriculteurs recherchent des moyens supplémentaires pour améliorer l’efficacité et la durabilité des systèmes de culture. 

Au-dessus du sol, les cultures de couverture protègent le sol contre les gouttes de pluie battantes et les vents d’hiver. Les variétés résistantes à l’hiver forment une couverture dense au fur et à mesure que le printemps avance et bloquent les mauvaises herbes jusqu’à ce qu’elles soient fauchées ou labourées avant la plantation des cultures de printemps.

radis fourrager

Mais c’est sous terre que ces plantes précieuses sont les plus utiles. Certaines cultures de couverture, comme le trèfle et les pois, fixent l’azote et ajoutent au sol cet élément nutritif essentiel pour les plantes.

D’autres, comme le sarrasin, le seigle annuel et le blé d’hiver, vont capter l’azote disponible dans le sol d’hiver et le fixer dans leurs parties végétales. Lorsqu’ils sont labourés au printemps, les microbes du sol amorcent le processus de décomposition, libérant ainsi des éléments nutritifs pour les cultures de l’année suivante.

A lire aussi :  Jardins zen japonais : comment créer un jardin zen

Beaucoup de ces espèces ont été remarquées pour leur capacité à construire la structure du sol. Les systèmes racinaires étendus des cultures comme le Sorgho du Soudan ou le seigle d’hiver ameublissent le sol et construisent une structure jusqu’au sous-sol. Cependant, les plantes de couverture de la famille des brassicacées (y compris certaines variétés de navets et de radis) sont probablement les plus impressionnantes. Non seulement ces plantes captent l’azote, mais leurs grosses racines réduisent physiquement le compactage du sol lorsqu’elles se développent et se décomposent rapidement après avoir été retournées.

Les cultures de couverture peuvent être plantées dès la récolte des légumes, bien que la plupart d’entre elles doivent être plantées quatre à six semaines avant le temps froid qui limitera la croissance hivernale. C’est donc le moment idéal pour semer des graines.

sarrazin

Vous pouvez préparer la zone de plantation avec un travail du sol ou utiliser des méthodes de semis direct.

Les variétés à graines, telles que le blé, l’avoine et la vesce velue, peuvent être semées à la main en rangs serrés, tandis que les variétés à petites graines, telles que le sarrasin, le trèfle et le ray-grass, peuvent être semées à la volée sur une surface de sol préparée et recouvertes d’une fine couche de terre simplement en les ratissant.

Certaines variétés, comme le radis fourrager, succombent au gel et meurent pendant l’hiver, tandis que les variétés résistantes à l’hiver continuent à pousser au printemps, à mesure que la température se réchauffe. À moins que la floraison ne soit souhaitée, il faut faucher la culture de couverture avant qu’elle ne monte en graines.

A lire aussi :  5 raisons de ne pas nettoyer le jardin cet automne

Environ quatre semaines avant de planter de nouvelles cultures maraîchères, labourez la culture de couverture en dessous pour permettre à la faune du sol de commencer le processus de travail et restituer au sol les nutriments capturés.

Les plantes de couverture sont un excellent moyen de mettre fin à la saison de jardinage et de laisser un lit bien préparé pour l’hiver. Elles sont un excellent ajout à la rotation des cultures après les récoltes précoces comme l’ail ou les pommes de terre, pour enrichir le sol pendant le reste de la saison de croissance.

De plus, de nombreuses espèces, comme le trèfle violet et le sarrasin, ont une belle floraison qui attirera les insectes utiles et les pollinisateurs, ce qui fait de ces plantes travailleuses un excellent ajout à tout jardin familial.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.