Dans quelle mesure votre paysage est-il favorable aux pollinisateurs ?

pollinisateurs
Animaux au jardin
Vus: 123Vus: 124
Temps de lecture:21 Minute, 34 Second

La création d’un monde meilleur pour les pollinisateurs commence dans notre propre jardin. Les paysages favorables aux pollinisateurs profitent à nos systèmes alimentaires, augmentent la biodiversité et embellissent ce que nous voyons tous les jours.

Mais dans quelle mesure votre jardin est-il favorable aux pollinisateurs en ce moment ? Découvrez comment votre jardin est en rapport avec les plantes, à l’habitat et aux pratiques de jardinage qui aident les abeilles et autres insectes utiles.

Vous avez probablement observé une variété de pollinisateurs grâce à votre abondance de fleurs, d’arbres et d’arbustes qui fleurissent dans votre paysage pendant la majeure partie de la saison de croissance et fournissent du pollen et du nectar sains. Vous avez peut-être des aires de nidification et vous avez éliminé les pesticides. Vous pouvez toujours en faire plus! Plantez de grandes masses de fleurs favorables aux pollinisateurs pour plus de variété et de floraison et d’habitat de nidification. 

Le jardin idéal comprend des plantes hôtes pour les chenilles de papillons, des plantes de nectar pour les papillons, les abeilles et autres pollinisateurs, des graines pour les oiseaux et un plat peu profond pour l’eau de boisson.

8 points importants à considérer

1 ) Les plantes ont besoin d’insectes – en particulier des abeilles – pour déplacer le pollen d’une plante à une autre. Une abondance de pollinisateurs augmentera la production de fruits et légumes ainsi que la floraison et les graines. Avez-vous vu l’une des abeilles suivantes dans votre paysage? 

  • abeilles
  • bourdons
  • autre abeilles indigenes

Abeilles indigènes, abeilles solitaires, et les abeilles sauvages : Qui sont-elles ?

Félicitations! Vous êtes un protecteur des pollinisateurs et il semble que votre paysage soit compatible avec les pollinisateurs ! 


2 ) Les mouches, les papillons et les papillons de nuit, les coléoptères et les guêpes sont des pollinisateurs secondaires. Ils peuvent transporter un peu de pollen d’une plante à l’autre en se nourrissant de nectar, en trouvant un partenaire ou en se nourrissant de petits insectes. Avez-vous déjà vu ces autres pollinisateurs dans votre cour et votre jardin ?

  • guêpe
  • papillon/papillon de nuit
  • coleoptere
  • mouche

Les autres pollinisateurs

Mouche sur thym serpolet
Mouche sur thym serpolet – Maison & Jardin

Bien que les abeilles soient généralement considérées comme les plus importantes, un certain nombre d’autres pollinisateurs sont également présents dans les paysages urbains. Voici quelques autres pollinisateurs que l’ont peu observer.

Les mouches

Après les abeilles, les prochains visiteurs les plus courants des fleurs sont les mouches. Les quelques études sur leur capacité à transmettre le pollen suggèrent qu’elles peuvent être des pollinisatrices efficaces.

Les guêpes

Les guêpes, souvent confondues avec les abeilles, sont parfois observées sur les fleurs. Les abeilles peuvent être considérées comme des guêpes «végétariennes» car elles nourrissent leurs larves de pollen alors que de nombreuses guêpes nourrissent leurs larves d’insectes proies. Cependant, les guêpes peuvent visiter les fleurs pour le nectar. Les guêpes pollinisatrices les plus notables sont les guêpes du figuier, qui pollinisent les minuscules fleurs à l’intérieur du fruit de la figue en développement. Sans guêpes de figue, il y aurait une très faible probabilité de figues dans la nature.

Papillons et papillons de nuit

Les papillons sont visibles lorsqu’ils sont présents, mais pas aussi abondants que les abeilles. Contrairement aux abeilles, qui collectent activement le pollen et le nectar pour nourrir leurs petits, les papillons ainsi que les papillons de nuit visitent les fleurs uniquement pour se nourrir de nectar. Mais comme la plupart des papillons ont de longues pattes, la probabilité que leur corps entre en contact et transmette du pollen peut être beaucoup plus faible que celle des abeilles.

Néanmoins les papillons semblent avoir une grande partie du mérite en tant que pollinisateurs, et les papillons de nuit font aussi leur part en transportant le pollen entre les fleurs. Ces pollinisateurs nocturnes semble t-ils, ont tendance à visiter les fleurs blanches et odorantes, comme le jasmin.

Les coléoptères

pollinisateurs
Bugboy52.40 — Travail personnel (from User:Fir0002 images)

Les coléoptères ont été parmi les premiers pollinisateurs préhistoriques. Ils ont commencé à visiter les plantes à fleurs il y a environ 150 millions d’années, soit 50 millions d’années plus tôt que les abeilles. Les coléoptères continuent de polliniser les fleurs aujourd’hui.

Bien qu’il n’y ait pas beaucoup de plantes pollinisées principalement par les coléoptères, les fleurs qui en dépendent sont souvent parfumées. Ils dégagent des parfums épicés et fermentés ou des parfums en décomposition qui attirent les coléoptères.

La plupart des coléoptères qui visitent les fleurs ne sirotent pas de nectar. Les coléoptères mâchent et consomment souvent des parties de la plante qu’ils pollinisent et laissent leurs excréments derrière eux.

Le terme scientifique pour la pollinisation par le coléoptère est connu sous le nom de cantharophilie.

Pollinisateurs nocturnes

La plupart des pollinisateurs décrits jusqu’à présent sont actifs pendant la journée. Cependant, les pollinisateurs nocturnes tels que les papillons nocturnes, les coléoptères, les mouches et d’autres insectes peuvent également être importants pour certaines plantes. Bannissez les éclairages nocturnes de votre jardin. La pollution lumineuse est une menace de plus pour les pollinisateurs (A lire sur lemonde.fr).


3 ) Certaines abeilles nichent et hivernent dans des tiges de fleurs creuses. Une façon de fournir un abri aux abeilles est d’enlever les fleurs mortes et de laisser les longues tiges en place. Est-ce quelque chose que vous faites dans votre paysage ?

  • oui
  • non
  • pas sur

Laisser des tiges de fleurs pour les abeilles et les petites guêpes solitaires

L’automne est une période où de nombreuses personnes nettoie leur jardin en coupant leurs fleurs mortes avant l’hiver. Cependant, si l’un de vos objectifs est d’attirer les pollinisateurs dans votre jardin, vous pourriez alors vouloir repenser à la coupe des vieilles tiges de fleurs au sol.

Certaines de nos petites abeilles et guêpes indigènes, solitaires, construisent des cavités de nidification dans les vieilles tiges de fleurs et de plantes. Lorsque vous nettoyez votre jardin à l’automne, laissez 30/40 cm de tige debout, en particulier sur les plantes dont la tige est creuse ou dont le centre est mou et poreux.

A lire aussi :  Pourquoi nous devons apprendre à aimer tous les insectes

4 ) Certaines abeilles construisent des nids au sol dans un sol sablonneux non perturbé situé au soleil. Que faites-vous si vous voyez des abeilles nichant au sol dans votre cour ?

  • je les laisse tranquilles
  • je les tue
  • je n’ai jamais vu d’abeilles nichant au sol dans ma cour

Dois-je m’inquiéter des abeilles nichant au sol dans mon jardin ?

Il existe de nombreuses espèces différentes d’abeilles nichant au sol dans nos jardins, dont aucune n’est particulièrement agressive. Contrairement aux abeilles qui vivent dans les ruches communes, les abeilles nicheuses au sol sont solitaires, ce qui signifie que chaque abeille créera son propre nid pour y pondre ses œufs. La preuve de l’activité des abeilles nicheuses au sol est généralement plus apparente au début du printemps. Les nids sont souvent assez évidents, apparaissant à la surface du sol comme de petits tas de terre avec de grands trous simples au centre. Bien que les abeilles nicheuses au sol soient équipées pour piquer, elles ne le feront qu’en cas de provocation extrême. Essentiellement, leur présence n’est pas une réelle menace.


5 ) Idéalement, un «paysage favorable aux pollinisateurs» ne comprend aucun produit chimique tel que des pesticides (insecticides, herbicides, fongicides, etc.). La recherche a montré que les produits chimiques utilisés pour contrôler les insectes, les champignons ou les mauvaises herbes dans le paysage peuvent être toxiques pour les abeilles et autres pollinisateurs. Comment décidez-vous d’utiliser ou non des produits chimiques dans votre paysage?

  • Je n’utilise jamais de produits chimiques dans mon paysage.
  • Je pourrais utiliser un produit chimique si je pense qu’une plante mourra d’une maladie ou d’un insecte.
  • J’utilise régulièrement des produits chimiques dans mon paysage pour prévenir les maladies et les insectes.
  • Je ne sais pas si des produits chimiques sont utilisés dans mon paysage.

Malheureusement, de nombreuses personnes choisissent d’utiliser des méthodes cruelles qui blessent ou tuent les visiteurs du jardin. Je pense que le problème est que la plupart des gens ne savent pas qu’il existe d’autres moyens de protéger son jardin qui ne nous obligent à nuire à aucun être vivant.

La bonne nouvelle est qu’il existe divers parfums et plantes qui peuvent être utilisés comme dissuasifs contre les bestioles indésirables.

Les jardins attirent inévitablement aussi des insectes ravageurs, comme je le sais depuis que j’ai commencé à jardiner sur mon petit terrain avec des fleurs et des arbres fruitiers. Au cours de ma première année de jardinage, je ne savais pas quoi faire pour me débarrasser d’une infestation de pucerons, alors je suis allé dans un magasin de jardinage local et on m’a conseillé d’acheter des pesticides en vaporisateur, que je n’ai bien sur pas acheté. Après cette expérience, j’ai commencé à parler avec d’autres jardiniers et à lire sur les alternatives aux pesticides. Depuis lors, je contrôle les insectes ravageurs dans mon jardin grâce à des méthodes naturelles parce que je veux que mes pommes et mes cerises soient sans pesticides, ce qui est également très bon pour les abeilles et les papillons qui visitent.

Quelles sont les alternatives naturelles pour lutter contre les ravageurs du jardin?

Essayez ces répulsifs naturels, non toxiques (pour l’homme). La plupart des suggestions suivantes ne tueront pas réellement les insectes mais les aideront à les éloigner de votre jardin. Et c’est le but après tout, n’est-ce pas?

Plantation complémentaire: la plantation de certains types de plantes éloignera certains ravageurs.

L’idée derrière la plantation d’accompagnement est de dissuader les insectes en plaçant stratégiquement des plantes connues pour repousser certains types de ravageurs. La plantation complémentaire est durable et, dans certains cas, peut même améliorer le sol grâce à la fixation de l’azote. Voici quelques exemples de plantation d’accompagnement.

Plantes aidant d’autres plantes. Les espèces d’ allium (comme les oignons, la ciboulette, l’ail, les poireaux et les échalotes) sont idéales pour planter autour des légumes (y compris les tomates, les pommes de terre, le chou, le brocoli et les carottes) et les roses. Ils aident à repousser les pucerons, les limaces, les mouches des carottes, les scarabées japonais et les vers du chou.

Les pétunias repoussent les pucerons, les vers à tomate, les cicadelles et les punaises.

La lavande repousse les mites et leurs chenilles, puces, mouches et moustiques. Elle est excellente sur les allées du jardin ou près des entrées.

Plantez des soucis et de la grande camomille autour des jardins potagers et fleuris. La plupart des insectes n’aiment pas la forte odeur. Certains types de basilic et de sauge repoussent également une variété d’insectes. La ciboulette et la capucine peuvent éloigner les pucerons des rosiers. La bourrache empêchera les vers de tomates. Le romarin éloigne les moustiques.

Je trouve qu’il est préférable d’introduire ces dissuasifs en les plantant directement dans votre jardin chaque fois que possible. Cependant, si certaines plantes ne sont pas disponibles dans votre région, vous pouvez également utiliser des huiles essentielles. Les soucis – en particulier – sont faciles à cultiver, sont disponibles dans à peu près n’importe quel climat et attirent de nombreux insectes utiles qui aideront à protéger votre jardin.

Les prédateurs

C’est l’une de mes méthodes préférées de lutte antiparasitaire. Les coccinelles, les oiseaux et les grenouilles sont des alliés fantastiques dans la lutte contre les ravageurs du jardin.

Les larves de coccinelles sont voraces et décimeront rapidement les infestations de pucerons. Les adultes mangent aussi bien les pucerons, mais n’en consomment qu’environ un tiers autant qu’ils le font au stade larvaire.

Les grenouilles et les crapauds mangent des limaces, des escargots et certains insectes nuisibles.

Les chrysopes sont excellentes pour manger les pucerons, les mouches noires et les aleurodes.

Les oiseaux sont de grands prédateurs d’insectes ravageurs. Les merles et les mésanges sont des visiteurs communs dans mon jardin et mangent une grande variété d’insectes, en particulier des chenilles et parfois des larves. J’ai pu constater de visu que les oiseaux sont excellents pour éloigner les ravageurs de mes arbres fruitiers. (Les merles consomment une partie de mes cerises chaque année, mais je laisse faire car il y en a assez pour nous tous).

N’oubliez pas que vous pouvez garder votre jardin en parfait état sans nuire à nos amis les animaux.


6 ) Les fleurs fournissent du nectar (glucides) et du pollen (protéines) aux abeilles et autres pollinisateurs, il est donc important de faire fleurir quelque chose du début du printemps à la fin de l’automne dans votre jardin. 

Avez-vous des fleurs (y compris des arbres et des arbustes) qui fleurissent au cours des mois suivants? 

A lire aussi :  Cohabiter avec des poules au jardin

avril, mai, juin, juillet, aout, septembre, octobre

Assuré un jardin magnifique toute l’année. Bien que le moment exact de la floraison varie légèrement selon la zone et le microclimat, ce paragraphe décrit les directives générales pour la couleur de votre jardin tout au long de l’année. Chaque variété de plante, d’arbuste ou d’arbre répertorié ici aura un temps de floraison différent en fonction des conditions météorologiques de votre localisation.

(Quelques) Floraisons printanières

Jonquille : Les premiers narcisses apparaissent au début du printemps.
Iris Reticulé: Les gros iris sont un plaisir d’été, mais cette petite beauté est un trésor du début du printemps.
Forsythia: Cet arbuste jaune vif crie littéralement « Printemps! »
Scilla : Ces petites ampoules produisent de magnifiques fleurs bleues et violettes.
Anémone: L’anémone fleurie du printemps à l ‘automne.
Tulipe : Sur la liste de tout le monde des fleurs de printemps, celles-ci commencent leur longue période de floraison à la mi-printemps.
Rhododendron et azalées: les deux commencent tout juste leur affichage printanier.
Muscari : Le muscari épouse le sol sous ces fleurs plus hautes.
Arbres de judas: Leurs branches sont entourées de magnifiques fleurs roses avant l’apparition de leurs feuilles.
Cornouiller : Ils sont à couper le souffle dans le jardin de printemps.
Magnolia : Le magnolia étoilé est le premier à fleurir.
Trillium : Ce n’est qu’une des nombreuses fleurs sauvages qui fleurissent avant que les grands arbres ne soient complètement feuillus.
Les cerisiers, pruniers et pommier sont magnifiques au milieu du printemps.
Jacinthes : Ces fleurs printanières apportent parfum et couleur au jardin printanier.
Primevère : Les bijoux du jardin de printemps. et bien d’autre encore, muguet, jasmin, genêt, giroflée …

(Quelques) Floraisons d’été

Dahlia : Ma grand-mère les plantait toujours dans sa cour. Elles avaient un moyen d’ajouter une beauté et une couleur subtile à un petit espace.

Les sedums sont un genre très diversifié d’environ 400 espèces avec une variété de couleurs et d’époques de floraison. Les sedums sont connus comme l’ami du papillon et ils sont vraiment un aimant pour les papillons en plus de fournir des tiges creuses !

Bougainvillier : J’aime particulièrement cette plante qui peut être cultivée en vigne, en buisson ou un arbre. Il a des fleurs d’été de couleur foncée à clair pour ajouter de la couleur à n’importe quelle zone où ils sont plantées. Les Bougainvilliers sont plus souvent vu dans le sud de la france, et son fragile au gelé. En général, plus ils sont foncés, plus ils sont rustiques. Pailler et couvrez en hiver si vous êtes plus au nord.

Les tournesols : Les tournesols sont probablement ma fleur préférée cultivée en été. Ils deviennent énormes et sont un excellent moyen de fournir de l’ombre naturelle. Je les utilise souvent pour que mes poules aient une belle zone ombragée pour pondre pendant les chaudes journées d’été sans avoir à rester dans le poulailler.

Les hibiscus : C’est une autre de mes plantes préférées. J’aime les hibiscus parce qu’ils sont uniques et colorés. De plus, si vous les conservez dans un conteneur, vous pouvez les apporter à l’intérieur pendant l’hiver pour pouvoir les garder année après année. Elles font de merveilleuses gommettes et avec une pléthore de variations de couleurs, une sélection et un placement minutieux peuvent faire l’envie du quartier.

L’Aster : Il est très courant de trouver beaucoup de fleurs roses, rouges et blanches en fleurs pendant l’été. Mais certaines personnes préfèrent le violet ou le bleu. Si vous êtes à la recherche de fleurs violettes pour ajouter de la couleur à votre jardin, envisagez l’Aster.

(Quelques) floraisons d’automne

Dahlias : Certaines variétés continueront de fleurir du milieu de l’été à l’automne. Choisissez des variétés teintées d’orange et de rouge pour les bouquets d’automne, mais les dahlias existent dans presque toutes les couleurs sous le soleil.

Bleuet : Vous adorerez ces beautés bleus vifs autant que les oiseaux et les papillons. Pour une floraison continue, supprimer les fleurs mortes.

Les cosmos : Ils font visible du printemps jusqu’au premier gel. Bonus: les fleurs terminées peuvent s’auto-ensemencer dans votre jardin pour encore plus de tiges.

Alyssum sucré : L’Alyssum sucré a des fleurs roses ou blanches délicates qui ont l’air magnifiques en tombant sur les bords des conteneurs ou en se répandant sur les murs. Malgré son aspect délicat, il est en fait assez rustique et tolérera quelques gelées légères.

Les soucis : Ces annuelles robustes peuvent surmonter des nuits fraîches et même résister à un léger gel. Ils fleurissent en continu de la plantation jusqu’à une grosse gelée. Arrachez les têtes de graines après leur floraison et faire séchez les graines pour les semer au printemps prochain !

Crocus : Les crocus sont parmi les bulbes d’automne les plus connus du jardin. Ces bijoux d’automne forcent leurs fleurs à travers les feuilles tombées pour créer un festival de couleurs, avant même que leur feuillage n’apparaisse. 

Cyclamen hederifolium : Un tapis établi de Cyclamen à floraison automnale est un vrai plaisir à voir. Ces bulbes bien-aimés sont particulièrement utiles pour égayer ces zones sèches et ombragées sous les arbres.

Susan aux yeux noirs : Ces fleurs dorées avec des centres de boutons bruns ou noirs sont idéales pour les jardins d’automne. Les susans aux yeux noirs fleurissent généralement du milieu de l’été à la mi-automne

Bégonia : Les bégonias tubéreux sont les ampoules les plus glamour pour ajouter un accent de couleur vive aux terrasses ombragées. Leurs belles fleurs sont produites sur une période incroyablement longue, de l’été jusqu’aux premières gelées de novembre.

Il n’est pas nécessaire d’attendre le printemps pour profiter de jolies plantes: il y a beaucoup de fleurs qui fleuriront même en plein hiver – et même certaines variétés qui prospèrent dans le froid.

(Quelques) Floraisons hivernal

Perce-neige : Les perce-neige, avec leurs beaux pétales blancs en forme de gouttelette, tournés vers le bas, apparaissent pour la première fois début novembre, bien qu’ils durent généralement juste après Noël, ils peuvent prospérer tout au long de février.

Bruyère : La bruyère à floraison hivernale est une plante brillante pour une texture à faible croissance. Il a également l’air fantastique dans des pots et est livré avec des fleurs roses, blanches et violettes.

Coing japonnais : Également connu sous le nom de chaenomeles , il s’agit d’un arbuste ligneux rustique . Il possède des branches épineuses qui portent des fleurs en forme de coupe en hiver ainsi qu’au début du printemps.

Pensée : Les pensées à floraison hivernale sont un incontournable du jardinier – idéales pour remplir les pots et les jardinières pour un éclat de couleur visible de l’intérieur.

A lire aussi :  Nouvelle maison - nouveau jardin faunique

Jasmin d’hiver : Le jasmin d’hiver est une plante à feuilles jaunes en forme d’étoile qui peut être facilement formée avec des fils ou des treillis comme grimpeur. Ils sont parfaits pour les arcades ou tout simplement pour cacher les murs bas.

Vous pouvez également essayer des arbustes à baies comme le houx, le cotonéaster et le buisson ardent.


7 ) Faites-vous pousser des fleurs de formes, de couleurs et de tailles variées ?

  • Je fais pousser des fleurs de différentes formes.
  • Je cultive des fleurs de différentes tailles.
  • Je cultive des fleurs de différentes couleurs.
  • Je ne fais pas pousser de fleurs dans mon paysage.

Les oiseaux et les pollinisateurs verront certainement les avantages des fleurs dans votre environnement. Les fleurs sont une excellente source de nutriments pour les abeilles et autres butineurs. Les fleurs poussent et les oiseaux peuvent aussi parfois manger les baies et les graines. Plus votre jardin sera diversifié en fleur, plus la faune sera diversifié.


pollinisateurs

8 ) Les plantes indigènes ont évolué pour attirer les pollinisateurs et fournir de la nourriture et un habitat. Avez-vous des plantes indigènes dans votre paysage?

  • Je ne cultive que des plantes indigènes.
  • Je cultive une combinaison de plantes indigènes et non indigène.
  • Je ne fais pousser aucune plante indigène.
  • je ne suis pas sûr

Les plantes indigènes ont formé des relations symbiotiques avec la faune indigène au cours des milliers d’années et offrent donc l’habitat le plus durable. Une plante est considérée comme indigène si elle s’est produite naturellement dans une région, un écosystème ou un habitat particulier sans introduction humaine.

Les plantes indigènes sont celles qui contribuent le plus à l’environnement lorsqu’elles sont plantées dans des endroits qui correspondent à leurs besoins de croissance. Elles s’épanouiront dans les sols, l’humidité et le climat de votre région. Cela signifie moins d’arrosage et moins de problèmes de parasites qui nécessitent des produits chimiques toxiques. Les plantes indigènes aident également à gérer le ruissellement des eaux de pluie et à maintenir un sol sain car leurs systèmes racinaires sont profonds et empêchent le sol d’être compacté.


Les pollinisateurs aident les plantes qui nous apportent de la nourriture et d’autres ressources. En transportant le pollen d’une plante à une autre, les pollinisateurs fertilisent les plantes et leur permettent de produire des fruits ou des graines. La santé des pollinisateurs est essentielle à notre système alimentaire et à la diversité de la vie à travers le monde.

Les abeilles sont l’un des pollinisateurs les plus connus, mais il existe une variété d’autres pollinisateurs, y compris les fourmis, les mouches, les coléoptères, les oiseaux et plus encore!

Chacun de nous peut contribuer à des environnements favorables aux pollinisateurs.

  • Plantez des fleurs avec du pollen et du nectar et arbre à baie.
  • Créer un habitat et des sites de nidification pour les oiseaux pollinisateurs.
  • Éliminer l’utilisation de pesticides dangereux pour les oiseaux pollinisateurs.

Ressources pour aider les pollinisateurs et les oiseaux

Rendez votre jardin convivial pour les pollinisateurs et les oiseaux toute l’année

Dans ce guide je vous montre comment ajuster votre routine de nettoyage d’automne pour aider la faune à l’automne et en l’hiver. C’est du jardinage intelligent!

A lire aussi :

Pelouses d’abeilles

Comment incorporer des plantes à fleurs dans les pelouses afin de donner aux pollinisateurs plus de fourrage dans le paysage.

Les fleurs lumineuses et voyantes sont des aimants pour les abeilles. Ajoutez des plantes que les abeilles adorent et regardez votre jardin devenir le snack préféré de ces pollinisateurs. Une autre façon de faire de votre jardin un paradis pour les abeilles est d’éviter de le vaporiser de pesticides, qui sont nocifs pour les abeilles et autres insectes utiles. Après tout leur dur labeur, les abeilles ont soif. Fournissez une source d’eau à proximité, qui peut être aussi simple qu’un bol d’eau ou un bain d’oiseaux avec des rochers sur lesquels les abeilles peuvent se reposer. Quelques mesures simples feront vibrer votre jardin. 

Voici quelques idées de plantes que les oiseaux et butineurs adorent :

Les plantes de lavande sont très riches en nectar pour tous les insectes pollinisateurs, et c’est une plante merveilleuse à mettre dans votre jardin.

L’aubépine a tendance à fleurir vers le mois de mai. Il produit de belles fleurs parfumées qui donnent un grand nectar pour les abeilles et les baies attireront également les oiseaux dans le jardin.

Les insectes pollinisateurs adorent les jacinthes. Au début du printemps, les champs couverts de jacinthes et les sous bois sont généralement envahis par les abeilles et les papillons. 

Le romarin peut apporter un joli parfum au jardin, et les abeilles l’apprécient aussi! Le romarin a également toutes sortes d’utilisations culinaires, c’est donc une plante vraiment pratique à cultiver!

La bourrache est l’une des plantes les plus importantes pour les abeilles et elle peut être planté partout et repousse chaque année. C’est une belle couleur bleu / orange, c’est donc un excellent moyen pour égayer votre jardin.

Les capitules ouverts des marguerites à œil de bœuf attirent toutes sortes d’insectes pollinisateurs, en particulier les abeilles. Floraison de mai à septembre, c’est une excellente plante à cultiver dans votre jardin.

Les échinacée sont un aliment de base approuvé et la faune les adore également. Oiseaux qui les aiment: ces belles fleurs attirent les papillons et autres pollinisateurs pendant l’été et fournissent des graines aux chardonnerets et autres oiseaux à l’automne.

Les tournesols peuvent signifier la loyauté et la longévité des gens, mais ils signifient de la nourriture pour de nombreux oiseaux. Oiseaux qui les aiment : Les oiseaux utilisent souvent les graines de tournesol pour alimenter leurs longues migrations.

Idéalement, les abeilles ont besoin de beaucoup de plantes et de fleurs différentes pour rester en bonne santé, utilisez donc quelques espèces différentes pour les encourager à visiter votre jardin.

Alors pourquoi ne pas leur créer un paradis dans votre jardin ?

Faites de la saison à venir votre saison de jardinage pour les pollinisateurs! Soyez attentif pour voir quels insectes vivent dans votre jardin. Plantez une diversité de fleurs qui fournissent du pollen et du nectar pour les pollinisateurs et fourniront une floraison toute la saison. Avant de chercher un pesticide, diagnostiquez votre problème ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.