Pourquoi nous devons apprendre à aimer tous les insectes

insectes
Animaux au jardin
Vus: 113Vus: 114
Temps de lecture:6 Minute, 38 Second

… et pas seulement ceux qui travaillent pour nous

Les insectes sont les héros méconnus, les petites choses qui dirigent le monde. Ce fait est indéniable. Ces « bestioles » sont essentiels à l’existence du monde tel que nous le connaissons, que ce soit par la pollinisation des plantes, le contrôle des populations de ravageurs agricoles ou l’aide à la décomposition des déchets animaux.

Vous n’êtes jamais loin d’un insecte ou d’un autre, et si vous êtes prêt à rétrécir momentanément votre perspective pour les considérer selon leur échelle, alors un monde merveilleux est à vous.

Soutenir les animaux à six pattes

Si vous demandez à une personne quel est son insecte préféré, allez-y demandé) il est fort possible que vous ne receviez pas une réponse enthousiaste. Ils ne sont pas nécessairement quelque chose sur lequel nous devons avoir une opinion, encore moins un favori. Ils sont régulièrement négligés ou considérés comme des parasites (ce qui, bien sûr, ils peuvent l’être).

insecte
© Maison&Jardin – Sauterelle portant son bébé sur son dos

Bien que cela puisse être difficile à croire, 97% d’entre eux sont bénéfiques pour nous et pour l’environnement. Malheureusement, ces insectes bénéfiques, sont souvent confondus avec des ravageurs nuisibles et en paient le prix. 

Sans eux, l’humanité n’aurait aucune chance. Pour l’humanité, ils ont une valeur incommensurable. Mais leur nombre diminue considérablement. Ainsi, nous devons prendre position pour moins de contrôle sur eux et une plus grande sensibilisation.

Il existe une solution simple qui réussit énormément à encourager les personnes à valoriser la conservation : les amener à en apprendre davantage sur les eux.

On estime à 1,3 million d’espèces et plus de 40 % sont menacées d’extinction dans les prochaines décennies.

Il est grand temps de les respecter. Non seulement ils ont déjà peuplé la terre des millions d’années avant nous, mais ils assument également de nombreuses fonctions précieuses.

A lire aussi :  Apportez une touche sauvage à votre jardin (jardin faunique)
Insectes
© Maison&Jardin – Punaise arlequin et lupuline

Les bienfaits des insectes, tant pour la nature que pour l’humanité, sont tout aussi variés qu’inestimables.

Dix bonnes raisons de respecter les insectes

La résistance

Les insectes rendent la nature plus résistante.
Ce n’est que lorsque la nature est diversifiée qu’elle est également résistante. Comme ils constituent la classe d’animaux la plus riche en espèces, ils contribuent de manière significative à la biodiversité de notre planète.

Pollinisation

Les insectes maintiennent le règne végétal en vie.
Grâce à la pollinisation ou au transport des semences, non seulement les abeilles contribuent à la propagation de la flore, mais aussi les moustiques, les mouches et de nombreux autres petites bêtes. Jusqu’à 75 % de nos plantes cultivées et jusqu’à 90 % de toutes les plantes sauvages en dépendent.

Écosystème

Les insectes constituent une partie importante de la chaîne alimentaire.
Ils sont des éléments importants de la chaîne alimentaire : La plupart des oiseaux, des poissons d’eau douce, des reptiles et des amphibiens ainsi que divers mammifères dépendent d’eux dans leur alimentation. Par exemple, le martinet (Apus apus) se nourrit de plus de 500 espèces d’insectes comme les pucerons, les hyménoptères comme les abeilles et les fourmis, les coléoptères, les mouches et les arachnides. Les couples d’élevage nourriciers en collectent chaque jour plus de 20 000 pour leurs petits animaux. De nombreux mammifères se nourrissent également d’insectes, comme par exemple le hérisson. Même dans l’eau, les insectes sont importants : le régime alimentaire des poissons d’eau douce est composé à 90 % de larves d’insectes. Même les insectes se nourrissent d’insectes, ce qui permet de lutter contre les parasites dans l’agriculture. Certaines espèces d’insectes sont aujourd’hui spécialement élevées et vendues dans le commerce.

Nourriture et aliments

Les insectes sauvent l’alimentation du monde.
Environ un tiers de toute la nourriture peut être attribué au travail de pollinisation effectué par les insectes. Les plantes fruitières et les légumes à faible croissance sont inimaginables sans les eux. Sans insectes, même un cheeseburger ne serait qu’un petit pain, car les vaches préfèrent manger des cultures fourragères qui ont été pollinisées par des insectes. Et, au fait, saviez-vous que les moustiques sont les principaux pollinisateurs du cacaoyer (Pas de moustique, pas de chocolat). Mais ce n’est pas tout : L’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) considère que la consommation d’insectes est une solution prometteuse pour parvenir à une nutrition mondiale plus durable.

A lire aussi :  Nouvelle maison - nouveau jardin faunique

L’hygiène

Les insectes se débarrassent de nos « déchets ».
Sans les insectes, nous aurions un gros problème de propreté. Que se passe-t-il, par exemple, avec toute la bouse de vache de nos pâturages ? Les insectes (bousiers) se nourrissent des excréments, s’occupent de la bouse. Ils sont appelés coprophages. Certains insectes mettent directement leurs œufs dans les excréments et y vivent, d’autres creusent des tunnels et s’y déplacent. Les scarabées ramènent ce dernier à plusieurs mètres de distance, pour se nourrir et se protéger de leurs congénères.

Le sol

Les insectes rendent la terre fertile.
Tout comme les vers de terre, de nombreux insectes participent au réarrangement, au mélange et à l’aération du sol. Cela favorise la « capacité de respiration » du sol et la formation des racines des plantes. En décomposant les substances organiques, les insectes contribuent aussi directement à la formation de l’humus et à la fertilité du sol.

Vêtements

Les insectes sont essentiels à la production textile.
Sans les insectes, nous serions quasiment nus. Cela ne concerne pas seulement la soie, qui est produite par un insecte. Sans la participation active des insectes, les plants de gossypium (coton) ne pourraient pas non plus prospérer. Il en va de même pour la maroquinerie, car les animaux, dont les peaux nous fournissent du cuir, dépendent également des cultures fourragères – et celles-ci, à leur tour, du travail des insectes.

L’industrie

Les insectes produisent des produits chimiques.
Les insectes aident l’industrie dans la production de produits chimiques : La cochenille sert à fabriquer une teinture rouge connue sous le nom de carmin, la cochenille est incorporée dans de nombreux produits, allant des cosmétiques, des aliments, de la peinture, du tissu, etc. La cochenille (laccifer lacca) est particulièrement bien connue. La « gomme-laque » obtenue à partir de celles-ci adhère à de nombreuses surfaces, présente une bonne plasticité thermique et une faible sensibilité à de nombreux solvants et est biodégradable. Ce produit est aujourd’hui utilisé dans le monde entier sous de nombreuses formes pour isoler, aigrir et sceller : matériel électrique, cirage pour chaussures, laques pour cheveux, vernis à ongles, encres d’imprimerie, etc.

A lire aussi :  Dans quelle mesure votre paysage est-il favorable aux pollinisateurs ?

La médecine

Les insectes peuvent guérir et polliniser les plantes médicinales.
La plupart de ces plantes bénéfiques pour la santé ne se passent pas de la pollinisation par les insectes, par exemple la valériane, la lavande, la mélisse, l’eucalyptus, la camomille, le millepertuis et la sauge. Le marché mondial des plantes médicinales connais une croissance régulière. En raison de l’apparition d’agents pathogènes multirésistants, pour lesquels la médecine n’a pas de traitement sûr, la thérapie par asticots a gagné ces dernières années encore en importance. Même le venin d’abeille a été utilisé avec succès depuis 1930 dans la médecine pour traiter l’arthrite.

La recherche

Les insectes ont une grande valeur scientifique.
Les papillons de nuit peuvent sentir jusqu’à 100 fois mieux que nous, les fourmis peuvent porter plusieurs fois leur poids, les moustiques défient facilement la puissance des grosses gouttes de pluie et les coléoptères s’orientent de manière fiable vers les étoiles sans système de navigation électronique. Pourquoi les lucioles brillent, comment les collemboles sont perméables à l’air et sont en même temps robustes contre les frottements et comment les fourmis vivent paisiblement dans des communautés comptant jusqu’à 800 000 individus ? Les insectes sont des animaux intéressants, nous pouvons apprendre beaucoup de leur observation.

Si seulement nous en prenions un peu plus soin, de ces fabuleux « insectes » qui font que tout fonctionne.

Caractéristiques des produits issus de l’élevage
d’insectes, débouchés et usages de ces produits,
précautions et mises en garde
Charles Vandermeersch https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01711123/document

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.