Économiser l’eau – Capturer les gouttes de pluie

Économiser l'eau
Jardin extérieur
Vus: 79Vus: 80
Temps de lecture:5 Minute, 40 Second

Bon nombre des mesures les plus efficaces que vous pouvez prendre pour économiser sur votre consommation d’eau et réduire vos factures d’eau sont simples et abordables. Capturer l’eau de pluie et contrôler l’arrosage au jardin.

Ce ne sont que quelques suggestions que vous pouvez mettre en œuvre pour réduire au maximum votre consommation d’eau extérieure tout en profitant d’une pelouse et d’un paysage magnifiquement sain. Essayez-en quelques-uns cette année et voyez combien d’eau vous pouvez économiser!

Installez un dispositif d’arrêt automatique en cas de pluie

Il s’agit d’un appareil peu coûteux que vous pouvez installer sur le contrôleur de votre système d’irrigation qui lui dit de s’éteindre lorsqu’une quantité spécifiée de pluie est tombée. Il protège votre pelouse (et votre facture d’eau) d’un arrosage accidentel.

Installer un système d’irrigation avec un contrôleur intelligent

Un programmateur de système d’arrosage vous procurera un contrôleur d’irrigation capable d’améliorer votre efficacité d’arrosage jusqu’à 40%.

Éliminez les fuites

Utilisez des détecteurs de fuite. Le feu est peut-être la plus grande crainte du propriétaire, mais toute compagnie d’assurance vous dira que l’eau est la cause la plus courante de dommages matériels, même si vous ne vivez pas dans une zone sujette aux inondations. Cela peut provenir de plusieurs sources: un chauffe-eau défaillant, un tuyau éclaté, une conduite d’alimentation cassée sous votre évier, des toilettes bouchées ou même un tuyau fendu connecté à votre lave-linge. Tout comme il est essentiel d’avoir un détecteur de fumée dans chacune des chambres et des parties communes de votre maison, il serait judicieux d’installer des détecteurs de fuite dans les endroits où les dégâts des eaux pourraient commencer.

A lire aussi :  11 conseils pour bien commencer votre jardin potager

Installez des conteneurs pour la pluie

Il existe de nombreuses façons d’intégrer des systèmes de captage de pluie dans votre jardin. La manière la plus simple est d’utiliser des cuves, barils, qui sont simplement des récipients reliés à vos gouttières.

Contrôler l’excès d’eau

Il est également important de considérer ce qui arrivera à l’excès d’eau. Même si vos besoins en eau vous amènent à vider rapidement votre citerne après qu’elle se soit remplie, un bon orage d’été peut remplir la citerne beaucoup plus vite que la normale, créant souvent un débordement. Laisser la citerne déborder et déverser l’eau directement sur les fondations de votre maison n’est pas une bonne idée.

Il existe deux pratiques courantes pour gérer les précipitations excessives. La première consiste à utiliser une déviation ou fermeture à la gouttière avant qu’elle n’atteigne le baril de pluie. Lorsque vous avez suffisamment d’eau, vous pouvez retourner le système de déviation et l’eau de pluie contournera le tuyau de descente et s’écoulera dans la cour. L’autre pratique, qui peut aussi être appliquée, consiste à installer un tuyau de trop-plein. Ce tuyau peut être éloigné des fondations de la maison, permettant ainsi à l’eau de débordement de s’écouler dans le paysage.

La mise en place d’un système de captage des pluies est souvent un petit investissement de temps et d’argent qui rapporte énormément. Installer des grilles au niveau des ouvertures et des gouttières. Cela récupérera les déchets amené par le vent, les arbres, les oiseaux etc .. et évitera aux animaux de tomber dedans.

A lire aussi :  Enrichissement du sol avec la culture de couverture

Choisissez des plantes résistantes à la sécheresse

Les plantes indigènes sont exactement ce que leur nom indique – des plantes qui ont historiquement poussé organiquement dans une région. Parce que ces plantes se sont adaptées aux climats des régions pendant des siècles, elles sont parfaitement adaptées à la culture dans votre jardin avec peu d’aide de votre part .

Les plantes et les herbes indigènes sont d’excellentes plantes à faible consommation d’eau car elles se sont adaptées au sol dans lequel elles poussent et leurs systèmes racinaires profonds sont capables de stocker l’eau recueillie principalement des précipitations.

Lors de la conception de votre paysage pour une utilisation efficace de l’eau, assurez-vous de choisir des plantes définies comme à faible consommatrice d’eau ou résistantes à la sécheresse pour votre région. Ces espèces végétales pourront survivre dans votre climat avec un besoin minimal, voire nul, d’arrosage supplémentaire. Les plantes résistantes à la sécheresse comprennent entres autres :

  • Échinacée
  • Sauge des devins
  • Lavande
  • Lavande d’Afghanistan
  • Pavot de Californie
  • Helichrysum petiolare
  • Veronica

Une sélection rigoureuse des plantes peut faire une énorme différence dans votre consommation d’eau. De nombreuses plantes, comme le sapin blanc, l’achillée millefeuille, le yucca et la sauge sont naturellement adaptées pour prospérer dans des conditions de basses eaux.

Utiliser des Oyas

 L’oyas offre un arrosage régulier, les plantes obtiennent ce dont elles ont besoin comme elles en ont besoin, éliminant ainsi les incertitudes liées à l’arrosage. L’utilisation d’Oyas dans votre jardin apportera toutes sortes d’avantages. Consulter mon article « Comment économiser l’eau du jardin avec les Oyas« .

Une épaisse couche de paillis

Le paillis aide à garder la zone racinaire fraîche et l’humidité dans le sol. Les paillis organiques tels que les copeaux de bois et l’écorce déchiquetée apporteront également de la matière organique au sol au fil du temps. Certains paillis sont plus appropriés que d’autres pour certaines applications, alors choisissez avec soin.

A lire aussi :  Comment économiser l'eau du jardin - planter des Oyas

Tondez haut !

Tondez votre pelouse à la limite recommandée, soit env. 8 cm, aidera à ombrager le sol et à éviter une évaporation excessive.

Ne pas trop arroser

Cela semble simpliste, mais plus d’eau est gaspillée par un arrosage excessif que pour toute autre raison. Arroser trop ne gaspille pas seulement une ressource précieuse. C’est aussi très mauvais pour vos plantes. Trop d’eau dans le sol stresse les systèmes racinaires de vos plantes et contribue à la pourriture des racines et aux maladies fongiques et bactériennes. Trouver le juste milieu.

Arroser correctement

Beaucoup de personnes pensent que les mois d’été sont synonymes d’eau fréquente, – mais la façon dont vous arrosez est plus importante que la fréquence à laquelle vous arrosez. L’herbe et les plantes sont résistantes et ont des mécanismes qui les aident à faire face à la chaleur estivale. 

3 conseils pour arroser correctement :

  1. Arrosez vos plantes moins souvent, mais en profondeur.
  2. Arrosez tôt le matin ou le soir pour que le soleil et la chaleur ne volent pas l’humidité de vos plantes.
  3. Utilisez une irrigation goutte à goutte au lieu d’un arrosage au pistolet. L’irrigation goutte à goutte arrose les plantes lentement pour que l’eau ne s’écoule pas ou ne s’évapore pas.

Enfin, il est important de se souvenir de garder la sécheresse en perspective. Les sécheresses, même graves, ont périodiquement touché presque toutes les régions depuis le début de l’histoire. Il est inévitable que votre région finisse par être touchée par la sécheresse, mais avec une bonne gestion de l’eau, vous devriez être en mesure de faire face ces périodes estivales et endommager le moins possible votre jardin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.